Jan Martens (Belgique)

Par son travail sur la répétition et l’amplification du mouvement, Jan Martens, le chien fou de la jeune garde chorégraphique belge, a enthousiasmé le festival d’Avignon avec ce grand format de 17 danseurs de tous âges et toutes origines. Chaque danseur porte son individualité et s’illustre d’abord dans une partition propre.

Jan Martens travaille ensuite sur le collectif, par d’importants effets de masse où le fait d’être ensemble n’empêche pas la singularité. Car, à l’image de sa troupe atypique, micro-communauté contemporaine, le chorégraphe embrasse la diversité du monde. Avec cette écriture millimétrée et des costumes flamboyants, l’artiste flamand interroge les résistances face aux enjeux climatiques ou sociétaux, et devant les tyrannies. La chorégraphie se concentre sur le repli comme acte de rébellion et examine les moments où quelqu’un décide d’aller à contre-courant, de s’immobiliser. Par sa dynamique soudainement freinée, Jan Martens s’inspire des manifestants, dans une chorégraphie rythmée par des protestations et des slogans.Une célébration rassembleuse de la danse, comme un rituel immémorial.

Presse

« Une ovation, qu’est-ce que c’est bon ! Alors que le mistral soufflait fort sur la cour du lycée Saint-Joseph, dimanche 18 juillet, ce coup de chaud a cueilli les dix-sept danseurs du spectacle Any Attempt Will End in Crushed Bodies and Shattered Bones (« toute tentative se soldera par des corps broyés et des os brisés »), du chorégraphe Jan Martens. Très attendu avec ce premier grand format, l’artiste belge de 37 ans, repéré depuis ses débuts en 2010, a saisi, fasciné, secoué et emporté. »
Le Monde – Rosita Boisseau

« Quand le ballet galactique prend forme, le plateau brut explose de mille couleurs : paf, un flash de bounce, de katak ou d’aïkido ! Paf, le pompiérisme lol d’un Maurice Béjart au Palais des sports ! Et là, regardez, le minimalisme graphique des Américains période seventies ! Et ici – mais quel plaisir de la citation, décidément – un gros bouquet final avec explosions de sauts rigolos en clin d’œil aux Ballets russes ! Attention, c’est moins un feu d’artifice du 14 Juillet sur les plages du Var qu’un petit prélèvement d’humanité grouillante, observée au microscope par un savant fou travaillant sur des remix de Stravinsky. Plus tard, le petit système optique révélera sur scène des cellules qui s’agrègent ou se séparent. Alors, sur la seule base d’une écriture de marche militaire de groupe (en clin d’œil cette fois à Tragédie d’Olivier Dubois), on se raconte beaucoup : l’histoire, peut-être, d’une société sans cesse divisée en camps ou communautés qu’il faut choisir de repousser ou qu’on est tenu de rallier. »
Libération – Ève Beauvallet

Distribution

Chorégraphie : Jan Martens.
Danseurs : Ty Boomershine, Truus Bronkhorst, Jim Buskens, Zoë Chungong, Piet Defrancq, Naomi Gibson, Kimmy Ligtvoet, Cherish Menzo, Steven Michel, Gesine Moog, Dan Mussett, Wolf Overmeire, Tim Persent, Courtney May Robertson, Laura Vanborm, Loeka Willems et – en alternance – Pierre Bastin, Georgia Boddez, Zora Westbroek, Lia Witjes-Poole, Camilla Bundel, Paolo Yao [en tournée], Abigail Aleksander, Maisie Woodford, Simon Lelievre, Solal Mariotte [doublures], Baptiste Cazaux [cast original].
Assistanat artistique : Anne-Lise Brevers.
Création lumière : Jan Fedinger.
Assistanat création lumière : Vito Walter.
Création costume : Cédric Charlier.
Assistanat création costume : Alexandra Sebbag et Thibault Kuhn.
Regards extérieurs : Marc Vanrunxt, Renée Copraij, Rudi Meulemans et Siska Baeck. Texte : excerpt from SPRING by Ali Smith. Copyright © 2019, Ali Smith, used by permission of The Wylie Agency (UK) Limited.
Musique : « Concerto pour Clavecin et Cordes Op 40 » Réf Im : 108884 Musique de Henryk Mikolaj Górecki © PWM

Éditions représentées par Alphonse Leduc Éditions Musicales ; « People’s Faces » written by Kae Tempest and Dan Carey © Published and Administered by Domino Publishing Company Limited (50 %) and MANATA LTD Administrated by Warner/Chappell Music Belgium N.V. (50%) ; « Triptych : Prayer/Protest/Peace » written by Maxwell Roach © Published by Milma Publishing Company Administered by Kobalt Music Publishing Limited. Music Publishing Limited. Direction technique : Michel Spang.
Technicien : Valentijn Weyn ou Bart Van Hoydonck/Nele Verreyken.
Chargée de production : Sylvie Svanberg.
Aide à la production : Marie Luyten (stage) et Saskia Vervoort.
Administratrice : Klaartje Oerlemans.
Aide administrative : Ruud Van Moorleghem et (avant) Lotte De Mont. Communication : Sam Loncke. Photographie : Phile Deprez.
Graphisme : Luis Xertu. Bandes annonces : Stanislav Dobak et Jan Fedinger. Production : GRIP.
En collaboration avec Dance On Ensemble.
Diffusion internationale : A Propic / Line Rousseau et Marion Gauvent.

Production

Éditions représentées par Alphonse Leduc Éditions Musicales ; « People’s Faces » written by Kae Tempest and Dan Carey © Published and Administered by Domino Publishing Company Limited (50 %) and MANATA LTD Administrated by Warner/Chappell Music Belgium N.V. (50%) ; « Triptych : Prayer/Protest/Peace » written by Maxwell Roach © Published by Milma Publishing Company Administered by Kobalt Music Publishing Limited. Music Publishing Limited.
Coproduction : De Singel (Anvers), Theater Freiburg, Sadler’s Wells (Londres), Julidans (Amsterdam), Festival d’Avignon, Le Gymnase CDCN Roubaix Hauts-de-France, Norrlandsoperan (Umeå, SE), La Bâtie – Festival de Genève & l’ADC – Association pour la danse contemporaine Genève, Tanzhaus nrw (Düsseldorf), Le Parvis – Scène nationale de Tarbes-Pyrénéés, La Danse en grande forme – Projet de l’A-CDCN et de l’ACCN : Cndc – Angers, Malandain Ballet Biarritz, La Manufacture – CDCN Nouvelle-Aquitaine Bordeaux – La Rochelle, CCN de Caen en Normandie, L’échangeur – CDCN Hauts-de-France, CCN de Nantes, CCN d’Orléans, Atelier de Paris/CDCN, Collectif Fair-e/CCN de Rennes et de Bretagne, Le Gymnase | CDCN Roubaix | Hauts-de-France, POLE-SUD CDCN/Strasbourg & La Place de La Danse – CDCN Toulouse Occitanie et Perpodium (BE).
Soutien : De Grote Post (Ostende), Charleroi danse – Centre chorégraphique de Wallonie-Bruxelles, CCNO – Centre Chorégraphique National d’Orléans en collaboration avec le Théâtre d’Orléans et December Dance – Concertgebouw et CC Brugge (Bruges).
Soutien financier : gouvernement flamand, Ville d’Anvers, Tax Shelter du gouvernement fédéral belge et Cronos Invest.
Remerciements : Jean Chabert (STANLEY/STELLA), Nadine Scheuer,

RéserverVenir en covoiturage

Dates et horaires

Lieu ? Durée ?

Tarifs

En images

Vous aimerez aussi