De Philippe Minyana Pantelis Dentakis (Grèce)

La Reine a une sœur cadette. Le Roi abuse de la jeune fille puis l’abandonne sans défense dans la forêt. Rentré au palais, simulant le chagrin, il annonce à la reine que sa soeur s’est noyée. Ainsi commence La Petite dans la forêt profonde, troublante adaptation par Philippe Minyana du mythe de Philomèle et Procné des Métamorphoses d’Ovide.

Pour transposer ce conte impitoyable, le metteur en scène Pantelis Dentakis utilise des figurines. Manipulées par deux comédiens, ces petites poupées troublantes, créées par la plasticienne Kleio Gizeli, changent de proportions par le biais d’une projection filmée. Les miniatures agissent au sein du décor produit par la vidéo ; les comédiens leur prêtent voix et leur donnent vie ; la caméra zoome sur les expressions et les détails des micro-sculptures et la musique originale complète l’ambiance. Jouant de ces effets d’échelle, le spectacle déploie inexorablement ses sortilèges dans un clair-obscur oscillant entre horreur et merveilleux. Rien n’est montré, tout est suggéré… Un vrai bijou dont la délicatesse est au service de la férocité.

 

Distribution

Texte : Philippe Minyana.
Traduction : Dimitra. Kondylaki.
Mise en scène : Pantelis Dentakis.
Avec : Polydoros Vogiatzis et Katerina Louvari-Fasoi.
Sculpture : Kleio Gizeli.
Vidéo et lumières : Apostolis Koutsianikoulis.
Scénographie : Nikos Dentakis.
Costumes : Kiki Grammatikopoulou.
Musique : Stavros Gasparatos en collaboration avec Yorgos Mizithras.
Photographie : Domniki Mitropoulou.
Surtitres : SuperTitles.gr.
Traduction en anglais : Ioanna Papakonstantinou.
Technique : Panagiotis Fourtounis.
Communication :
Giorgia Zoumpa.

Production

Production : Les Visiteurs du Soir, Black Forest, Polychoros KET, Neos Kosmos Théâtre. Avec le soutien de l’Institut français d’Athènes. La pièce est publiée chez L’Arche éditeur

RéserverVenir en covoiturage

Dates et horaires

Lieu ? Durée ?

Tarifs

Spectacle en grec, surtitré en français

À voir également