Cie Toujours Après Minuit – Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna

Salti s’inspire de la tarentelle, danse populaire du sud de l’Italie ; une danse qui soigne les personnes dites « tarantolata », c’est-à-dire piquées par un insecte venimeux. La musique et la danse sont prescrites au malade pour le délivrer des fièvres, ces remèdes s’avèrent toutefois contagieux. Mais il s’agit d’une contagion joyeuse et festive…

Pour éviter d’être gagné par l’ennui ou la mélancolie, trois amis se donnent une règle du jeu : on tire au sort celui qui jouera le tarantolato, les deux autres incarnant les danseurs-soigneurs. Chacun aura à inventer tant les pas que les mots, car les comptines, chants et autres formules magiques accompagnent souvent les fables. De façon ludique, le flot des mots exprime différents rythmes : bégaiement ou débit ultra-rapide, suspensions, chuchotements, onomatopées… Les mots, la musique, la respiration, le tremblement, les sauts sont comme autant de perceptions visuelles et sonores qui composent le langage de ce spectacle. Un monde extravagant et burlesque, un tourbillon qui nous entraîne tous…

Presse

« Depuis le Moyen-Âge dans la péninsule du Salento en Italie, on danse la tarentelle pour guérir de la morsure de la tarentule, réputée pour plonger ses victimes dans la mélancolie. Si on sait désormais que le venin de la tarentule est inoffensif, ce rituel magique et thérapeutique complexe – censé exorciser de l’esprit de l’araignée – a animé et soudé les communautés dans les villages du sud de l’Italie grâce à ses rondes sautillantes, et à ses percussions qui entraînent vers la transe. C’est à cette tradition que s’attaque la compagnie Toujours après minuit (menée depuis 1997 par Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna, qui déploient des spectacles aux confins de la danse, du théâtre et de la musique ) avec Salti (2021) une pièce ludique et énergique pour jeune public.

Sur le plateau, le trio complice Jim Couturier, Louise Hakim et Lisa Martinez se présente avec enthousiasme ; puis l’un d’entre eux lance : « Je m’ennuie, je sais pas quoi faire ». Alors, en guise de remède, ils décident de jouer au tarantolato (en italien la personne mordue par la tarentule). Jim Couturier, qui fait semblant d’être piqué par l’animal, gît sur le sol, pousse des cris de douleur comiques, avant de s’assoupir devant les deux autres, médusés. Elles s’affairent pour le relever, le manipulent et tentent de le réanimer en sautillant, alors que l’endormi chute et se relève à coups de saltos.

Grâce à une écriture ciselée – qui mêle un texte rythmé par des onomatopées, des bégaiements et des suspensions, des mimiques quasi clownesques et une chorégraphie dynamique, fait de membres jetés dans l’espace et des sauts acrobatiques parfois teintés de hip-hop –, on se prend au jeu de ces trois amis, qui racontent avec originalité un pan de la culture italienne. Au son d’une musique percussive, ils se lancent dans une ronde joyeuse, puis dansent face à nous, comme pour faire jaillir la force vivifiante du rituel de la tarentelle. »

www.sceneweb.fr – Belinda Mathieu

Distribution

Conception, mise scène, chorégraphie : Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna.
Texte : Montlló/Seth.
Lumières : Guillaume Tesson.
Musiques : Hugues Laniesse.
Musiques additionnelles : Bruno Courtin et musiques traditionnelles italiennes.
Avec : Jim Couturier, Louise Hakim, Lisa Martinez.
Avec les acteurs et danseurs : Jim Couturier, Louise Hakim, Lisa Martinez
Photos : Christophe Raynaud de Lage.

Production

Coproduction : Scène nationale d’Orléans, Équinoxe – Scène nationale de Châteauroux.
Accueil en résidence : La Pratique, AFA de l’Indre, Résidanses pluridisciplinaires, Chaillot – Théâtre national de la danse.
Avec le soutien de l’ADAMI. La compagnie est conventionnée par le ministère de la Culture – DRAC Île-de-France, la Région Île-de-France et reçoit le soutien du département du Val-de-Marne.

 

Complet

Dates et horaires

Lieu ? Durée ?

Tarif

Dossier d'information

En images

Vous aimerez aussi